margin-right:

A l'occasion des 10 ans d'ALOEN, nous avons organisé le 12 juin dernier une table ronde sur la loi de transition énergétique pour la croissance verte avec la participation du CLER-Réseau pour la Transition Energétique, l’ADEME, la Région Bretagne, la DREAL et Lorient Agglomération.

Vous pouvez consulter cette présentation en cliquant sur ce lien : Table Ronde Projet de loi Transition Energétique Quels impacts et quelles opportunités pour les Territoires ?

 

 

 ATT00001

Bonjour à tous,


Nous avons travaillé samedi après-midi dans une ambiance sympathique et décontractée : Le nom de la SAS sera "ONCIMÈ"

Voici la liste des options retenues suite aux votes des 18 participants.

Si vous êtes d'accord avec ces choix et si vous souhaitez faire partie des actionnaires fondateurs:

  • demandez sans tarder par retour de courrier électronique le formulaire de souscription et renvoyez-le rapidement accompagné du chèque correspondant à l'adresse : Jean-Luc DANET 11, rue du 19° Dragons 56520 GUIDEL (un récépissé vous sera alors envoyé).
  • réservez impérativement la date du 3 juillet à 20 h 00 à la cité Allende où votre présence sera requise pour la signature de statuts. Une seule personne absente remettrait en cause l'ensemble de la démarche.

Si vous souhaitez participer sans devenir un des fondateurs de la SAS, c'est aussi possible.  Il faut dans ce cas, indiquer sur la feuille de souscription que vous ne serez pas présent le 3 juillet. Votre chèque sera alors déposé en banque sans être encaissé. Vous serez ensuite prévenu de la date de son encaissement.

  • Avant de souscrire il faut vous assurer que vous avez réglé votre cotisation à BEC pour cette année. Si ce n'est pas le cas, vous pourrez le faire dans le même envoi postal mais avec deux chèques différents.


Le Groupe Travail Location de panneaux

 

 Madame, Monsieur,

J’ai le plaisir de vous inviter à participer aux 10 ans et à l’Assemblée Générale Ordinaire de l’Agence Locale de l’Energie de Bretagne Sud (ALOEN), qui se tiendront le :

Vendredi 12 juin 2015 à partir de 14h00
Maison de l’Agglomération – Quai du Péristyle – 56100 LORIENT

14h00 : Café d’accueil
14h30 : Table ronde débat sur la loi de transition énergétique pour la croissance verte avec la participation du CLER-Réseau pour la Transition Energétique, l’ADEME, la Région Bretagne, la DREAL* et Lorient Agglomération.
*Sous réserve de confirmation.
17h45 : Accueil pour l’Assemblée Générale Ordinaire
18h00 : Assemblée Générale Ordinaire
• Rapport moral du Président « Spécial 10 ans »,
• Bilan comptable, financier et technique de l’année 2014,
• Budget prévisionnel 2015 et discussion sur les perspectives de l’association,
• Vote des rapports et des résolutions,
• Questions diverses,
• Election des administrateurs.
20h30 : Apéritif spécial 10 ans !
21h00 : Cocktail dînatoire sur place

Si vous souhaitez adhérer à l’association, merci de nous retourner le bulletin d’adhésion.

Les personnes intéressées pour intégrer le Conseil d’Administration sont invitées à faire acte de candidature par voie postale ou par courriel et à remplir le bulletin d’adhésion avant le 2 juin 2015.

Afin d’optimiser l’organisation de cette demi-journée, je vous saurais gré de bien vouloir me retourner le bulletin de participation ci-joint, par voie postale ou par courriel (valerieledorner@aloen.fr) au plus tard le mardi 2 juin 2015.

Comptant vivement sur votre présence, je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de mes sincères salutations.

Jean-Paul AUCHER,
Président

Alors que Ségolène Royal a réaffirmé, lors du colloque de l’ADEME sur les énergies renouvelables électriques à Paris mardi dernier, son souhait de revenir aux objectifs initiaux du projet de loi et que l’Assemblée nationale les a rétablis par voie d’amendements, les exercices de programmation en cours, pilotés par l’Administration de la DGEC, comportent des biais inquiétants. Pire, certains lobbies continuent à remettre en cause les objectifs de la loi et s’activent pour repousser les économies d’énergie à plus tard.

Le scénario « énergie-climat » à l’horizon 2035 dit « AMS2 » élaboré par la DGEC, censé permettre de combler l’écart entre les objectifs de la future loi et les moyens qu’elle propose, marque un certain nombre d’avancées et parvient à une réduction de 22% de la consommation d’énergie en 2030 par rapport à 2012. Mais alors qu’il se montre particulièrement volontariste au point de n’être pas crédible, faute de mesures adéquates, sur certains secteurs comme la rénovation des logements, il manque curieusement d’ambition sur le report modal dans les transports, de la route vers le rail ou encore de la voiture vers le vélo, et refuse d’utiliser d’autres instruments pourtant incontournables.

Un levier fiscal tabou

C’est notamment le cas de la fiscalité climat-énergie qui reste tabou alors qu’avec une augmentation progressive et constante de la composante carbone des taxes sur la consommation, un rattrapage entre le diesel et l’essence ou encore une taxation du kérosène pour les vols intérieurs, compensables par une baisse de la fiscalité sur d’autres secteurs, un signal clair serait donné qui aurait un effet certain, à la fois sur les émissions de gaz à effet de serre et sur la réduction du déficit de la balance commerciale.

Par ailleurs, une prise en compte très partielle des effets systémiques comme le contenu énergie-carbone des matériaux utilisés dans le BTP ou les émissions indirectes de l’agriculture intensive, fragilise les résultats, tandis que l’absence d’alternative aux carburants pétroliers pour les transports interurbains (poids lourds et véhicules légers) conduit à une impasse majeure, alors que l’on sait désormais que le gaz renouvelable (biométhane) offre la seule solution de substitution vraiment crédible.

Encore un frein aux énergies renouvelables

Malgré ces lacunes, ce scénario constitue le travail de prospective le plus avancé mené à ce jour par le ministère et doit à ce titre impérativement servir de référence en terme de consommation d’énergie pour l’élaboration de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) qui va fixer la feuille de route des 8 années à venir pour toutes les filières de production. Sans ce plafond, le risque est grand que l’on parvienne à des niveaux de production fossile et nucléaire supérieurs aux besoins, avec pour conséquence quasi-certaine un frein au développement des énergies renouvelables.

Pour le CLER et le RAC, c’est bien le niveau de consommation d’énergie en 2030 du scénario AMS2 qui doit fixer une trajectoire maximale de demande en face de laquelle la PPE doit décliner l’évolution des moyens de production jusqu’en 2023. Pour Anne Bringault, en charge de la transition énergétique pour le CLER et le RAC, « Face au double objectif de réduction de la consommation d’énergie et de développement des énergies renouvelables, dont la crédibilité est de plus en plus affirmée, les lobbies des énergies du passé s’agitent et brandissent la menace de la sécurité d’approvisionnement. C’est justement maintenant qu’il faut rester ferme et tenir le cap de la transition vers un modèle énergétique plus sobre, moins polluant, créateur d’emplois et d’innovations et plus proche des territoires. »

- Contacts presse :
Marc Jedliczka, vice-président du CLER, 06 07 84 06 66
Anne Bringault, en charge de la transition énergétique, CLER et RAC, 06 07 34 40 67


Source : http://www.cler.org/programmation-pluriannuelle-de-lenergie-loi-transition-energetique

 

 Qu’est ce que "le carnet de santé de l’habitat" ?

Le carnet de santé de l’habitat vous conseille, vous informe et vous aide dans le suivi et l’entretien de votre logement.
Il s’adresse à tous les occupants, que vous soyez :

  • propriétaire ou locataire ;
  • en maison individuelle ou en appartement.
jpg - 33.1 ko

Pourquoi renseigner ce carnet ?

Nous passons les 2/3 de notre temps dans notre logement, sans y prêter attention.
Quand les problèmes apparaissent (sinistre, consommation énergétique en hausse, défaillance des équipements, apparition de moisissures…), il est parfois trop tard et souvent coûteux d’y remédier alors qu’un simple suivi peut permettre d’anticiper bon nombre de ces désagréments.

Connaître son logement et l’entretenir est essentiel pour améliorer son confort de vie, n’hésitez plus :

Télécharger votre carnet de l'habitat

 Plus d'informations : http://www.bretagne.developpement-durable.gouv.fr/le-carnet-de-sante-de-votre-habitat-a2657.html

 

 
 
 
  • Conférence gesticulée - Samedi 25 mai - Compagnie Les Frères LE PROPRE

    Conférence gesticulée, par Les Frères LEPROPRE « La Rénovation des Trois Petits...

    Lire la suite...

  • Enquête : Approvisionnement, choix des produits & habitudes à la maison. Dites-nous tout !

    Quelles sont vos pratiques quotidiennes en matière d'alimentartion durable ?Approvisionnement,...

    Lire la suite...

  • Assemblée Générale 2018 : une belle soirée avec vous

    Le 28 mars dernier, nous nous rendions à Auray, salle Kendalc’h, pour notre...

    Lire la suite...